En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation simplifiée et la réalisation de statistiques de visites. Politique de confidentialité en bas de page. En savoir plus.

Protection

Réglementation
En France, les Tortues marines sont protégées : l’arrêté du 14 octobre 2005 fixe la liste des espèces de Tortues marines protégées sur le territoire national, et les modalités de leur protection.
Sont interdits, sur tout le territoire national et en tout temps :

  • la destruction, l’altération ou la dégradation du milieu particulier des Tortues marines ;
  • la destruction ou l’enlèvement des œufs et des nids ;
  • la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement, la perturbation intentionnelle des Tortues marines.

Sont interdits, sur tout le territoire national et en tout temps, la détention, le transport, la naturalisation, le colportage, la mise en vente, la vente ou l’achat, l’utilisation, commerciale ou non, des spécimens de Tortues marines prélevés :

  • dans le milieu naturel du territoire métropolitain de la France ou du département de la Guyane, après le 17 août 1991 ;
  • dans le milieu naturel du département de la Guadeloupe, après le 19 novembre 1991 ;
  • dans le milieu naturel du département de la Martinique, après le 26 mars 1993 ;
  • dans le milieu naturel du reste du territoire national, après le 7 décembre 2000.

Plans d’action 
Compte-tenu du risque d’extinction de ces espèces, la France a mis en place des programmes de conservation ou « plans nationaux d’action » (PNA) en Guyane, aux Antilles (Martinique, Guadeloupe et St Martin), et dans l’Océan indien à Mayotte, dans les Iles Eparses, à la Réunion. Les PNA sont mis en œuvre localement avec tous les acteurs concernés, et en coordination avec les programmes de conservation régionaux.

En 2020 a été lancé un plan d’action en Nouvelle-Calédonie. De plus, la France participe à des plans régionaux dans le Pacifique, en Méditerranée etc… 

Conventions internationales

La diversité d’espèces et d’habitats de Tortues marines qu’elle abrite, confère à la France une responsabilité patrimoniale élevée, qui l’a conduite à ratifier les conventions relatives à la protection des espèces et de leurs habitats au plan international et à prendre sur le territoire national des mesures spécifiques de protection. Il s’agit notamment des:

ainsi que des conventions de protection des mers régionales et des habitats (Barcelone, Cartagène, OSPAR, Ramsar…)